CINEMA PARADISO MAI – JUIN 2011 – FILMS SPIRITUELS

12/5

MILAREPA – LA VOIE DU BONHEUR

NETEN CHOKLING

Milarépa naquit au Tibet, au xie siècle, au sein d’une famille de riches marchands. A sa mort, son père confie l’héritage de la famille à son frère jusqu’à l’entré de Milarépa dans la vie adulte. Pourtant, l’oncle s’approprie l’héritage et exploite la mère et la jeune sœur de Milarépa. Désespérée, sa mère veut se venger de cette injustice. Elle vend son dernier champ, et envoie Milarépa auprès de Yongten Trogyal, un maître de magie noire. Il jette un sortilège et détruit une partie du village, tuant environ 30 personnes. La foule en colère le poursuit. Milarépa trouve refuge auprès d’un moine, et tandis que sa mère se rejouit de la vengeance accomplie, il est rongé par le remord. C’est alors qu’il reçoit un conseil qui changera sa vie : « Les ennemis naissent de ton esprit; Pour les vaincre, cesse les actions négatives, Cultive les actions positives, et Maîtrise ton esprit ».

Il part à la recherche d’un maître spirituel pour se délivrer de la souffrance et atteindre le bonheur.

19/5

WATER

DEEPA MEHTA

The film follows the lives of several Hindu widows, living in austerity at a traditional ashram. As an ancient tradition in India, the roles of Hindu widows goes back several thousand years, as sourced in the sacred text The Laws of Manu. Deepa Mehta confronts the poverty and social norms placed upon Hindu widows living in modern India. The film, set in “Varanasi,” was not however filmed on location, as the movie received lots of heat from Orthodox Hindu communities.

Le film se déroule dans l’Inde coloniale de 1938, au moment où Gandhi arrive au pouvoir. L’histoire commence le jour où Chuyia, âgée de 7 ans, perd son mari et est envoyée dans une maison où les veuves hindous vivent en pénitence. Âgées de 18 à 80 ans, ces femmes « paria » à la tête rasée, mendient pour manger et passent leur temps à prier en attendant la mort.

L’arrivée de cette enfant curieuse et innocente va affecter la vie des autres résidentes. Et notamment celle de Kalyani, une belle veuve qui tombe amoureuse de Narayan, un jeune idéaliste, disciple de Gandhi.

Peu à peu, la présence de Chuyia va ébranler tout ce qu’elles se sont résignées à accepter et les pousser à se révolter contre la tyrannie de ce mode de vie dépassé et controversé.

26/5

THE TREE

JULIE BERTUCELLI

Un père de famille décède brutalement au volant de sa voiture qui heurte un gitantesque arbre. Simone, sa fille de 8 ans, est persuadée que son père s’est réincarné dans cet arbre et continue à lui parler.

2/6

ONCLE BOONMEE

APICHTPONG WEERASETHAKUL

Palme d’Or at the 2010 Cannes Film Festival

En Thaïlande, de nos jours. L’oncle Boonmee, un apiculteur d’une soixantaine d’années, souffre d’insuffisance rénale et se prépare à mourir. Il décide de passer les quelques jours qui lui restent dans une ferme située dans les montagnes, entouré de sa belle-sœur et d’un Laotien chargé de lui prodiguer des soins. Un soir, les fantômes de sa femme et de son fils défunts apparaissent à la table du dîner. Ce dernier a pris l’apparence d’un grand singe sombre aux yeux rouges et phosphorescents. Le vieil homme part alors dans la jungle tropicale avec sa famille pour atteindre la mystérieuse grotte qui fut le berceau de sa première existence. Au cours du voyage, ses vies antérieures prennent forme et se rappellent à lui.

9/6

DES HOMMES ET DES DIEUX

XAVIER BEAUVOIS

Un monastère dans un village isolé au milieu des montagnes algériennes, dans les années 1990. Une petite communauté de moines catholiques y est installée. Les moines ont une vie simple, austère, rythmée par la prière et les tâches quotidiennes. L’ordre cistercien, auquel ils appartiennent, est centré sur la contemplation, soutenue par la prière commune, les chants liturgiques mais aussi des temps de silence. Une place importante est accordée au travail de la terre, à l’aide aux démunis, aux soins apportés aux malades. Le monastère sert en effet de dispensaire médical pour la population locale. Un des moines, frère Luc, est médecin et accueille chaque jour des personnes souffrantes 1,2,3,4.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Les moines ont des relations fraternelles avec les musulmans vivant aux alentours. Mais progressivement, la violence et la terreur, liées à la guerre civile algérienne, gagnent la région. De nombreux civils sont assassinés, victimes du conflit entre les groupes islamistes terroristes et l’armée algérienne. Des ouvriers croates sont égorgés, non loin du monastère. L’armée propose sa protection aux moines, qui la refusent.

16/6

POETRY

LEE CHANG-DONG

Mija, la soixantaine, partage son modeste logement avec son petit-fils Wook, un collégien, qu’elle élève seule. Elle apprend un jour qu’une jeune fille du collège de Wook s’est suicidée. Mija s’intéresse à la poésie et s’inscrit à un cours de poésie. Par ailleurs, sa santé est préoccupante, un médecin lui ayant révélé un début de maladie d’Alzheimer. Malgré son âge, Mija travaille encore, elle est aide-soignante chez le père grabataire d’une commerçante du quartier.

CINEMA PARADISO: CHAQUE JEUDI AU CINE CAMEO à 20H !

Publicités
Cet article a été publié dans CINEMA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s